Atelier

Mon atelier est principalement dédié à la fabrication, mais je reçois également les musiciens de passage, pour un réglage de sonorité, une réparation ou un conseil.

Chaque instrument que je construis est un projet particulier, guidé par les envies d’un musicien ou répondant à une recherche personnelle. Je m’inspire essentiellement de créations exemplaires des Maîtres italiens aux XVII et XVIII ème siècles. J’appréhende leur conception par une étude géométrique et proportionnelle, selon les riches travaux du luthier François Denis. Le caractère sonore d’un instrument s’envisage déjà pendant le tracé…

Parmi tous les critères que le luthier étudie pour façonner cette pâte sonore, le choix du bois est l’un des plus déterminants. C’est pourquoi je me déplace régulièrement chez des scieurs spécialisés, en France, en Italie ou en Allemagne. Je sélectionne alors quelques rares pièces, de manière tout à la fois rationnelle et personnelle. Ce bois (épicéa des Dolomites et érable des Balkans) sèchera entre cinq et dix années avant d’être utilisé.

Les outils, les techniques et les instruments des « anciens » constituent un socle de références. Lors de la construction, je revisite cet héritage précieux pour affirmer mon propre style. J’aborde les questions acoustiques en réduisant progressivement le champ des possibles. À chaque étape, les choix s’affinent pour un résultat sonore spécifique.

J’utilise un vernis cuit « maison » (ou plutôt « jardin »!!), avec des matériaux naturels (huile de lin, résine de pin, gommes et résines colorantes…), en adaptant des recettes anciennes et éprouvées.

L’instrument terminé séjourne un temps dans l’atelier pour différents essais et réglages. Il acquiert en quelques semaines une certaine stabilité, révélant peu à peu des caractéristiques particulières.

Ce processus de création aboutit à une proposition sonore initiale, à un potentiel que le musicien pourra développer en fonction de sa propre personnalité musicale.